Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 12:13

Encope borealisvisible ici
Encope borealis
Encope borealis, pleistocène, El Go,formation Santa Clara, Sonora Mexique. 10,5cm x 10 cm
par bajocien14

Partager cet article
Repost0
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 11:33

Ne soyez pas surpris de voir apparaitre de nouveaux albums ne concernant pas le Bajocien, j'ai seulement décidé de regrouper mes deux blogs sur celui ci.

Il s'appelera toujours Bajocien14 mais en plus il sera inscrit :

PASSION FOSSILES NATURE ET AUTRES.

                                   BONNE VISITE !

 

Do not be surprised to see appearing new albums not relating to Bajocien, I only decided to gather my two here blogs. It s' Bajocien14 will always call but in more it will be registered: PASSION FOSSILS NATURE AND OTHERS. GOOD VISIT!


   

 

 


Partager cet article
Repost0
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 14:38

mammifères à voir ici
mammifères
Rhinocerotidae, demi M2 supérieur, miocène Savigné sur Lathan
par bajocien14

Partager cet article
Repost0
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 16:53

Bryozoaires album visible ici
Bryozoaires
Terebellaria ramosissima,Bryozoaires, Bathonien supérieur de Luc sur Mer, 14 .
par bajocien14

Partager cet article
Repost0
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 19:10

Pygaster laganoïdes Album visible sur bajocien14.
Pygaster laganoïdes
Pygaster laganoïdes ( irrégulier ) diamètre : 38mm, Bathonien supérieur, provenance 14.
par bajocien14

Partager cet article
Repost0
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 19:08

Cheirothyris fleuriausa Album visible sur bajocien14.
Cheirothyris fleuriausa
Brachiopode Cheirothyris fleuriausa (d'Orbigny 1850), Zeilleridae, D : 19,6 mm x 18 mm x 10 mm ep. Oxfordien supérieur, Ile de Ré. Charente Maritime .
par bajocien14

Partager cet article
Repost0
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 16:31

Obornella granulata (Sowerby 1818).

Sous famille : Pleurotomarinea, Famille : Pleurotomariidae.

La variété la plus courante du Bajocien Normand a été très bien décrite par Jacques Amand Eudes-Deslongchamps né à Caen en 1794, son fils Eugène Eudes-Deslongchamps à pris sa suite .

Description : Coquille subdiscoïde à spire plus ou moins déprimée, sommet un peu obtus, tours couverts de plis rayonnants légèrement obliques et plus ou moins saillants, plus ou moins nombreux voir presque nuls, ces mêmes plis croisées par des stries transverses plus ou moins rapprochée, ce qui rend la surface des tours granuleuse ( d'où le nom) ou simplement treillissée, bordée par un cordon strié, lisse ou granuleux. Il est plus saillant si la spire est élevée. Entaille fine et profonde prolongée par une bandelette saillante arrondie, lisse ou striée dans le sens longitudinal, position très voisine du cordon dont elle est séparée par un sillon. Le dernier tour est étalé, anguleux vers la base formant un angle arrondi. La base porte des stries d'accroissement plus ou moins prononcées et irrégulières, voir même pas de stries du tout. L'ombilic est plus ou moins grand voir petit mais toujours présent, évasé sur l'entrée, bouche ovale, lèvre gauche épaisse.

Position : du Bajocien inférieur à supérieur, le genre se prolonge jusqu'à l'Oxfordien moyen, zone à plicatilis ( Obornelle discus Eudes- Deslongchamps 1849).

P1040167P1040157

                    Obornella granulata, Diamètre : 4 centimètres.

P1040159

P1040169-copie-1P1040163     Espèce du Bajocien supèrieur avec des tours trés plats, Obornella paloemon (d'Orbigny), D : 20 mm .

 

P1040164                   sommet zone à Parkinsonia, provenance : Evrecy 14.

Partager cet article
Repost0
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 16:29

Longues sur mer

Les Marnes de Port en Bessin affleurent sur l'estran et au pied de la falaise, les Calcaires du Bessin sont épais d'environ 30 mètres et dates du Bathonien moyen, la formation débute par des calcaires argileux de couleur grise peu fossilifère, cette formation est en perpétuel mouvement du aux infiltrations d'eau qui rendent la falaise instable et provoquent de très nombreux effondrements, la partie supérieur est fossilifère (Brachiopodes, Oursins, Crinoïdes, Bryozoaires, Bivalves et Gastropodes). Les premiers glissements remonte aux années 1700. Ils se sont produit face au hameau de Fontenailles. Des blocs de calcaires se sont stabilisés au pied de la falaise, la population les appela les Demoiselles de Fontenailles . J'ai vu dans des collections de cartes postales des années 1900 la grande Demoiselle de Fontenailles, elle atteignait + ou- 25 m de haut, elle disparut en 1902. Un autre bloc attaché à la falaise s'écroula en 1939.Depuis, d'autres petites colonnes (comme des cheminées de fées) sont visible dans la falaise (voir images jointes)

  P1040103

Légende :

Au pied de la falaise, un impressionnant amas de blocs de calcaires donne à ce lieu un aspect sauvage. Il est pourtant hanté par le souvenir de la jolie demoiselle de Fontenailles. D'après la légende, cette petite protégée de la fée Mélusine croisa sur ce chemin un jeune homme dont elle tomba éperdument amoureuse. La bonne fée lui offrit une baguette magique et lui dit: «Sois heureuse et prends cette baguette. Elle te permettra de réaliser tous tes vœux.» Las, quelques jours plus tard, la demoiselle surprend son amant avec une autre jeune fille. Folle de chagrin, elle frappe les flots de sa baguette en s'écriant: «Qu'ils soient noyés et qu'un monument s'élève à cet endroit.» Aussitôt, une haute pierre a surgi des flots. On nomma ce piton rocheux la «Demoiselle de Fontenailles». Et que croyez-vous qu'il arriva? Lui aussi a disparu. Il s'effondra au XIXe siècle, rongé par l'inlassable travail de sape de la mer.

autres légendes:

On voyait autrefois, au pied des falaises de Longues-sur-mer, trois impressionnants rochers évoquant des figures humaines. On les appelait Fontenailles du nom d’un village voisin, et plusieurs légendes tentèrent d’expliquer leur curieuse silhouette. Au temps de la contrebande de sel, raconte un folkloriste, un pêcheur qui venait puiser de l’eau de mer fut dénoncé par la fille du douanier, qui courut arrêter le fraudeur. « Mais celui-ci s’élança, l’entraîna sous l’eau, et tous deux se noyèrent ». Les filles, sœurs et fiancées des deux hommes devinrent folles de chagrin et passèrent leur vie à scruter la mer. La falaise finit par s’écrouler sur elles et seuls trois rochers restèrent debout, comme pour témoigner du malheur de celles qu’ils ensevelissaient. Pour d’autres, l’histoire des demoiselles de Fontenailles est celle d’un amour brisé. Trois jeunes filles, qui attendaient sur le rivage le retour de leurs fiancés, « les virent à bord d’un bateau, mais le navire se jeta sur les récifs et les marins se noyèrent », laissant les trois fiancées pétrifiées de terreur.

                                                      Étrange créature !!!

P1040107 - Copie

P1040107

P1040106

P1040109                          Fossiles en place, Brachiopode et oursins Psephechinus sp.

longuesmerci à jean Paul pour ces deux images.longues sur mer

Partager cet article
Repost0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 18:29

Encre des céphalopodes ,

 Exemple de la Seiche :

Pour se dissimuler de ses prédateurs, la seiche a plusieurs issues , la fuite et la dissimulation. Pour cela elle dispose d’une poche à encre, cet organe est constitué d’une glande qui sécrète de la mélanine qui mélangé au mucus forme de l'encre noire .
En s’enfuyant, la seiche envoie un jet d'encre à son adversaire potentiel formant ainsi un nuage qui lui permet de se dissimulé au yeux de celui ci. De plus, l'encre contient des enzymes qui troublent l’olfaction de l’agresseur.

 

Les céphalopodes ont longtemps été recherchés pour leur encre noire . Le pigment contenu dans la poche de la seiche sert de base à la fabrication de l'encre de Chine (sépia), utilisée pour l'écriture et le dessin. La Seiche : "Sépia officinalis" a donné son nom à la sépia, couleur rouge foncé.

 

La sépia de seiche a été commercialisée dans les temps anciens, (Antiquité )et ce jusqu’au 19e siècle.

Lorsque Cuvier publie, en 1817, ses études sur l’anatomie des mollusques, ses illustrations étaient réalisées avec de l’encre de céphalopodes.

Les céphalopodes n'expulsent pas toute leur encre d'un coup, pour réguler cela, ils utilisent une particularité de la glande qui sécrète l'encre. Celle-ci est composée de deux parties, une qui sécrète le noir, l'autre qui la met en réserve.
Le conduit par lequel l'encre est évacuée est séparé par deux sphincters, ce qui va permettre à l'animal de doser la quantité d'encre à expulser. Seule cette petite quantité va être utilisée à chaque jet. Notons que la seiche et la pieuvre produisent plus d'encre que le calmar.

Dans certains gisements fossilifères préservant les parties molles, on a trouvé des céphalopodes fossilisés parfaitement conservés, avec la poche d'encre toujours présente. Il suffisait de mouiller cette encre âgée de 140 millions d'années pour qu'elle retrouve une apparence proche de celle initiale . L'étude des céphalopodes actuels n'a pu que confirmer la présence de la poche à encre chez les ammonites , nautiles et autres.

Lorsqu'on prépare un calmar ou une seiche pour les consommer, il faut faire attention à ne pas percer la poche à encre sans quoi vous mettriez de l'encre partout. Beaucoup de cuisiniers utilisent l'encre pour la préparation culinaire .

Vidéo poulpe

 

 

 

 


 

Partager cet article
Repost0
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 11:56

Les Calcaires du Bessin, Tracy  sur Mer.

Les marnes de Port en Bessin (Bathonien inférieur) qui font suite au Bajocien supérieur à l'Ouest de Port  en Bessin ont une puissance d'environ 15 mètres  à Tracy sur Mer, formation de calcaires gris argileux ( pauvre en fossiles) . Elles sont surmontées par les calcaires du Bessin (Bathonien moyen) Caillasses de Longues contenant de nombreux Bryosoaires, Brachiopodes, Spongiaires, Gastropodes et oursins, à noter la présence de quelques céphalopodes, Belemnites, Nautiles ainsi que des empreintes d'ammonites. Important la mauvaise stabilité de la falaise rend toutes recherches périlleuse. voir les images qui suivent.P1030996.JPG

P1030997.JPGP1030991.JPGP1030998.JPGP1040002.JPG                Les Marnes de Port en Bessin, 15mètres de puissance.

P1030992.JPG                                      Vue coté Est vers Arromanches.

P1040002-copie-1.JPG


P1030993

                                      Bryozoaires en place et coraux.

P1030995

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : BAJOCIEN14.COM
  • : à propos de se site, il est dédié aux fossiles, à leurs descriptions, leurs études, à la façon de les mettre en valeur. Les fossiles du Bajocien y sont traités en particulier. Je décris les ammonites, les gastropodes et différents mollusques de ce niveau mais pas que, vous y trouverez des articles sur différentes espèces de fossiles, des fiches descriptives, de nombreux albums sur tout ce qui touche les fossiles et les minéraux, je vous présente ainsi ma collection. Ce site est ouvert à tout ceux qui veulent faire partager leurs passions. Vous pouvez participer en m'envoyant les photos des fossiles que vous désirez faire connaitre, je peux également vous aidé à identifier vos fossiles, alors n'hésitez pas à me contacter.
  • Contact

images

 

Recherche

Communauté Les Bajocasses