2 septembre 2015 3 02 /09 /septembre /2015 17:12
Stephanoceras tératologique.

Voici un beau spécimen d'ammonite tératologique, il provient du Bajocien inférieur, zone à Humphriesianum du Calvados. Comme on peux le voir sur les photos, cette ammonite à subi des transformations tout au long de son existence et l'image parvenue jusqu'à nous est assez spectaculaire. Les causes restent malgré tout énigmatiques, pathologie due à une morsure, un choc ou encore maladie due à un parasite ? Beaucoup de questions se posent sur ces phénomènes.

Stephanoceras tératologique.

Vue ventrale de cette ammonite. taille réelle : Ø 15 centimètres

Repost 0
18 novembre 2014 2 18 /11 /novembre /2014 11:42

voici à nouveau quelques fossiles qui vont rejoindre la galerie des monstres !

Ce sont des ammonites qui ont toutes subies un choc ou une blessure due à un prédateur, ce qui à eu pour effet de transformer leurs modes de croissance et par concéquent leurs formes.

 

P1160203

Un Normanites sp du bajocien inférieur du Calvados, environ d'Evrecy. Taille réelle : 5 centimètres.

 

P1160202

 

Photos suivantes, Parkinsonidae du Bajocien supérieur des environs de Bayeux 14.

 

P1160212

 

P1160213


Repost 0
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 11:02

Stephanoceras macroconque pathologique du bajocien inférieur d'Evrecy 14. France.

Voici une Stephanoceras avec des pathologies répétitives qui au départ n’étaient pas vraiment évidentes et faisaient plus pensé à une déformation survenue durant la diagénèse. En dégageant l’ammonite jusqu’à l’ombilic, les déformations sont apparues plus précises. L’origine semble due à un choc et non à une morsure, très difficile à préciser, ce qui est sur c'est que ces malformations ont eu lieu durant l'ontogénèse de l'ammonite. La première blessure apparait à Ø 1,3 centimètres, elle consiste à un enfoncement unilatéral qui a certainement abimé le manteau et fissuré une des cloisons de l’ammonite. Sur l’autre face de l’ammonite il n’y a qu’une légère déformation de la costulation; par contre on note à Ø 3,5 cm une déformation de l’axe d’enroulement. Trente six côtes plus loin, la pathologie se répète à l’identique entrainant elle aussi une déformation de l’enroulement et plus encore modifiant la taille des loges, à vingt côtes plus loin à l'approche de la loge d’habitation, idem mais cette fois elle entraine une très forte déformation de la coquille, le tour change littéralement d’enroulement. Sept côtes sont visibles avant le début de la loge d’habitation en partie conservée les traces laissées par cette dernière sur le ventre de l’ammonite montrent que la loge à retrouvée son axe d’enroulement.

P1140357-f4.JPG

Sur la première image, les flèches indiquent clairement les blessures reproduites à l'identique durant l'ontogénèse.

P1140358

Sur cette image, des huitres (flèches rouge) ont colonisé une partie de la coquille, signe d'un dépot marin avant que l'ammonite soit  remaniée.

 

P1140363

image mettant en évidence les  reconstruction de la coquille, les flèches vertes indiquent ces divers points.

 

P1140360

    Vue sur le ventre et face droite montrant la déformation de l'enroulement.

 

P1140361

Sur le flanc gauche on vois très nettement le décrochement provoqué par la blessure.

 

P1140362

Vue sur l'autre face de l'ammonite, déformations mais pas de reconstructions.

Sur l’exemplaire ci-après, une autre ammonite avec une pathologie à peu prés identique, il y a un fort décalage dans se qui semble être le dernier tour, traces de cicatrisation, des tubercules ont disparu sur une dizaine de côtes, puis réapparaissent sur les suivantes. La loge étant manquante, il est impossible d’en dire plus sur cette ammonite. On peux noter malgré tout que les tours internes même s’ils sont mal conservés portent des déformations bien visibles, signe d’une pathologie ancienne.


P1140394

P1140397Sur la face gauche de l'ammonite, au niveau de la blessure (coté droit) les cloisons changent de taille, la flèche verte indique la plus grande différence, on passe de 14 mm à 20 mm sur deux cloisons puis à 15 mm.

 


Nota : L'explication de ces pathologies n'implique que mon observation personnel et peut être sujet à controverse bien sur !!!

 

     

Repost 0
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 11:24

Obornella granulata (Sowerby).

individu pathologique.P1040780

                                  Obornella granulata provenance Evrecy 14.                             P1040782 

      Contre empreinte, les flèches indiquent les lésions.

Repost 0
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 13:01

 Parkinsonia sp.

Voici un spécimen d'ammonite particulièrement spectaculaire par la déformation des tours internes et de la partie ventrale.P1040472.JPG                            Blessure subit au stade juvénile par un prédateur .

P1040473.JPG

                  face avec des côtes bien dessinées mais pas conformes à l'espèce.

P1040474.JPG

              vue ventrale, les côtes secondaires sont déportées sur la périphérie du ventre. Taille : 25 mm, provenance 14.

Repost 0
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 22:33

Normanites
Normannites
Normannites orbygnii, individu pathologique, une seule apophyse, prédation au stade juvénile, belle exemple de reconstruction.
 

Repost 0
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 14:08

 Les gastropodes et les céphalopodes étaient souvent victimes de prédateurs qui par leurs morsures pouvaient occasionner des lésions mortelles.

Mais, la plupart du temps, ce n'était que des blessures réversibles et l'animal avait la faculté de pouvoir de reconstituer sa coquille. Si un trou se forme pour une raison x ou y, une fine pellicule se place alors  à l'emplacement de la blessure, le carbonate de calcium qui constitue la coquille se reforme en quelques jours et obstrue l'orifice. Cette réparation laisse des traces bien visibles et modifie l'aspect de l'animal,changement dans la costulation des ammonites par exemples à tel point que ci l'on n'y prenait garde, de nouvelles espèces verraient le jour.

 

exemple d'un Stephanoceras : les cotes sont rétroverses vers le péristome.

73-005.jpg73-006.jpg73-010.jpg73-007.jpgL'enroulement est désaxé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

        La blessure grandit avec l'accroissement

Repost 0
bajocien14 bajocien14.over-blog.com - dans Explications Fossiles pathologiques
commenter cet article

Présentation

  • : BAJOCIEN14.COM
  • BAJOCIEN14.COM
  • : site dédié aux fossiles, Bajocien en particulié, Ammonites, Gastropodes etc.. vous y trouverez des articles sur le Bajocien et divers, des albums sur tout ce qui touche les fossiles et les minéraux de ma collection.Ouvert à tout ceux qui veulent faire partager leurs passions .
  • Contact

images

Photos gratuites et libres de droits pour un usage personnel, pour tout autre usage faire un lien vers mon site en utilisant cette bannière :

logo 2 - Copie


bajocien14

Recherche

Communauté Les Bajocasses